Wo? Kulturzentrum in Luxemburg-Bonnevoie, 2, rue des Ardennes

Wann? Samstag, den 2. Juni von 14.30 bis 19.00 Uhr

Grußwort des Präsidenten der Vie Naissante André Grosbusch

Christophe Foltzenlogel vom « European Center of Law and Justice » (Frankreich) :

KULTUR DES LEBENS / KULTUR DES TODES

Dr Claudia Kaminski, Ärztin, Ehrenpräsidentin der « Aktion Lebensrecht für Alle »

(Deutschland):

DER LEBENSSCHUTZ AUF DEM PRÜFSTAND

Pause

Micheline und Jacques Philippe, Gründer und Verantwortliche des „Souffle de Vie“ (Belgien)

DAS WAGNIS, AN DAS UNMÖGLICHE ZU GLAUBEN

Mitteilungen

Austausch mit dem Publikum

Ehrenwein

Christophe Foltzenlogel

Christophe Foltzenlogel

Christophe Foltzenlogel est diplômé de la faculté de droit de Strasbourg. Il est titulaire d'un Master II en Droits de l'Homme, après avoir rédigé un mémoire sur : « La protection de la maternité et de la famille à travers la Charte sociale européenne révisée ».

Juriste à l'ECLJ sous la direction de Grégor Puppinck depuis 2012 (et qu’il remplace le 2 juin), il pu rédiger plusieurs articles sur l'avortement, l'eugénisme ainsi que des commentaires sur la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l'homme.

Il a également réalisé un reportage vidéo sur "l’infanticide néonatal", diffusé sur TV Libertés en 2018, et a participé à la rédaction du livre "Prévention de l'avortement en Europe" publié chez LEH en 2016.

Le Centre européen pour le droit et la justice (ECLJ) est une organisation non gouvernementale internationale titulaire du statut consultatif spécial auprès des Nations Unies au ECOSOC depuis 2007, rattachée à l'American Center for Law and Justice.

Christophe Foltzenlogel hat an der Rechtsfakultät von Strasbourg promoviert. Sein Master II im Fach Menschenrechte trägt den Titel: „Der Schutz der Mutterschaft und der Familie in der revidierten Europäischen Sozialcharta“.

Seit 2012 ist er in dem von Gregor Puppinck geführten Europäischen Zentrum für Recht und Gerechtigkeit tätig, wo er mehrere Artikel über Abtreibung und Eugenismus, sowie Kommentare zur Jurisprudenz des Europäischen Gerichtshofes für Menschenrechte verfasst hat. Er ist Autor einer Videoreportage über neonatale Kindstötung, welche 2018 auf TV Libertés ausgestrahlt wurde, und hat am Sammelband „Vorbeugung der Abtreibung in Europa“ (LEH, 2016) mitgewirkt.

Das Europäische Zentrum für Recht und Gerechtigkeit ist eine Nichtregierungsorganisation mit seit 2007 beratendem Sonderstatus bei der UNO (ECOSOC); es ist angebunden an das American Center for Law and Justice.

Dr Claudia Kaminski

Claudia Kaminski

Dr. Claudia Kaminski, Jahrgang 1966, ist Ehrenvorsitzende der Aktion Lebensrecht für Alle, ALfA e.V..

Die promovierte Ärztin hat zahlreiche Einsätze in Ländern der sogenannten Dritten Welt absolviert und als Medizinerin in Deutschland gearbeitet. Mehr als 17 Jahre war sie in Führungspositionen bei den Maltesern in Deutschland. 

Seit Juni 2018 ist sie Redakteurin bei Vatican News in Rom und leitet die Kommunikation des katholischen Fernsehsenders k-tv.

Dr Claudia Kaminski, née en 1966, est présidente d’honneur de l’Aktion Lebensrecht für Alle, ALfA e.V. - Docteur en médecine, elle s’est engagée dans plusieurs projets au « Tiers-monde », avant de travailler comme médecin en Allemagne. Pendant plus de 17 ans elle a revêtu des postes directeurs chez les « Malteser » (service de secours de l’Ordre de Malte) en Allemagne. Depuis juin 2018, elle est rédactrice aux Vatican News à Rome et dirige le service de communication de la chaîne télévisée k-tv.

Micheline et Jacques Philippe et le Souffle de Vie

 Micheline Jacques Philippe

Depuis plus de 30 ans, Le Souffle de Vie aide très concrètement toute femme enceinte, tout couple dont l'attente d'un enfant peut être remise en question par une détresse, quelle qu'elle soit. Solitude, adolescence, rejet familial, abandon du père,… Risque de handicap ou handicap de l'enfant à naître. Handicap mental, physique ou social des parents. Alcoolisme, toxicomanie, maladie,… Pauvreté,…

L'association aide ces mamans et familles de toute conscience philosophique ou religieuse, de tous horizons sociaux culturels et de tout âge, sur tout le territoire de Belgique, à Goma (RDC) et à Kibungo (Rwanda). Les aides sont diverses et adaptées en fonction des besoins, et sont jalonnées sur le long terme, notamment grâce à des "Familles de parrainages".

En outre, l'association propose un accompagnement moral, psychologique, relationnel et/ou spirituel aux personnes ayant perdu un enfant pendant la grossesse soit par fausse couche, soit par avortement ou IMG.

Les 25 premières années du Souffle de Vie sont relatées dans le livre " Oser croire à l'impossible " paru en mai 2011 aux éditions Fidélité. 

Micheline et Jacques Philippe vous y livrent les évènements qui ont amené le Souffle de Vie à être créé ainsi que son évolution.

Ils vous font aussi découvrir leur famille: 17 enfants, (12 enfants propres dont 2 sont décédés in utero et 5 enfants handicapés ou malades adoptés, dont 1 est décédé du Sida à 9 ans.)

Seit mehr als 30 Jahren hilft Souffle de Vie (Lebensatem) sehr konkret schwangeren Frauen, und Paaren, die ein Kind in einer Notlage erwarten: Einsamkeit, Jugendalter, Verstoßung aus der Familie, Verlassen des Vaters, Risiko einer Behinderung des Kindes, geistige, körperliche oder soziale Behinderung der Eltern, Alkoholismus, Drogensucht, Krankheit, Armut…

Die Vereinigung hilft Müttern und Familien unabhängig von ihren philosophischen oder religiösen Überzeugungen, ihrer sozialen oder kulturellen Herkunft oder vom Alter. Ihr Wirkungsbereich ist ganz Belgien, Goma (DR Congo) und Kibungo (Rwanda). Die Hilfestellung wird den Bedürfnissen angepasst. Vor allem wird die Nachhaltigkeit durch Patenfamilien gewährleistet. Zudem bietet die Vereinigung eine moralische, psychologische, persönliche und spirituelle Begleitung für Personen, die ein Kind durch Fehlgeburt oder Abtreibung verloren haben.

Die ersten 25 Jahre von Souffle de Vie werden im Buch „Oser croire à l’impossible“ (Editions Fidélité, 2011) beschrieben. Micheline und Jacques erzählen die Anfänge und die Entwicklung ihrer Vereinigung. Sie stellen auch ihre eigene Familie vor: 17 Kinder (12 eigene Kinder, von denen zwei im Mutterleib gestorben sind; und 5 behinderte oder kranke Adoptivkinder, von denen eines im Alter von 9 Jahren an Aids gestorben ist). Sie führen Souffle de Vie hauptberuflich.

 

 

L’ECLJ prend acte du jugement du Tribunal de l’Union européenne rendu le 23 avril 2018 dans l’affaire One of Us – Un de nous contre la Commission européenne (T‑561/14).

Sur l’aspect institutionnel du recours, le Tribunal a donné raison à Un de nous en décidant que l’acte par lequel la Commission a décidé de ne pas donner suite à l’Initiative citoyenne produit des effets juridiques et qu’il est donc attaquable devant le Tribunal de l’Union européenne (§77). Le Tribunal adopte la position d’Un de nous lorsqu’il reconnaît que : « le défaut de soumission du refus de la Commission […] à un contrôle juridictionnel compromettrait la réalisation de cet objectif [« encourager la participation des citoyens à la vie démocratique et de rendre l’Union plus accessible »], dans la mesure où le risque d’arbitraire de la part de la Commission dissuaderait tout recours au mécanisme de l’ICE, eu égard, également, aux procédures et conditions exigeantes auxquelles ce mécanisme est soumis. » Ainsi, le Tribunal donne raison à Un de nous sur un élément important de son recours et sauve le mécanisme d’Initiative citoyenne européenne à l’arbitraire le plus complet de la Commission en décidant qu’il peut faire l’objet d’un contrôle juridictionnel. Le quasi-monopole d’initiative législative de la Commission s’en trouve d’autant réduit.

Néanmoins, le Tribunal a aussitôt limité la portée de son contrôle en jugeant, d’une part, que 
« la Commission dispose d’un large pouvoir d’appréciation aux fins de décider d’entreprendre ou pas une action à la suite d’une ICE » (§§145 et 169) et d’autre part, que la décision de la Commission : « doit faire l’objet d’un contrôle restreint de la part du Tribunal, visant à vérifier, outre la suffisance de sa motivation, l’existence, notamment, d’erreurs manifestes d’appréciation viciant ladite décision » (§ 170). Dès lors, le Tribunal n’a pas examiné de façon approfondie les griefs relatifs aux questions éthiques soulevés par Un de nous.Il ne leur a consacré qu’une dizaine de paragraphes sur les 185 que compte le jugement pour conclure, au terme de ce survol, que l’argumentation de la Commission n’était pas « entachée d’erreur manifeste » (§182).

Ainsi, ce jugement constitue une victoire sur le plan institutionnel, et une défaite sur le plan éthique pour Un de Nous.  Il est surtout une victoire pour la Cour de Justice qui a étendu son pouvoir de contrôle sur la Commission en matière d’initiative législative. Les partisans d’une démocratisation de l’Union européenne s’en réjouiront car le mécanisme d’Initiative citoyenne s’en trouve quelque peu renforcé.

Finalement, l’Initiative 
Un de Nous n’est certes pas parvenue à renverser le choix de la Commission européenne de sacrifier le respect de la vie humaine prénatale à l’intérêt de la technoscience et au contrôle démographique des pays pauvres.
Cette Initiative a néanmoins permis :

  • de porter, avec une puissance inégalée, le témoignage de l’humanité de chaque vie individuelle, dès avant la naissance ;

  • de rassembler, au sein de la Fédération Un de Nous, un grand nombre de personnes et d’organisations porteuses de ce témoignage à travers l’Europe ;

  • de placer l'Union européenne face à ses contradictions en matière de démocratie et de rendre un peu moins arbitraire le pouvoir de la Commission européenne.

Dank an Sekretär Paul Zimer

Nach 16 Jahren unermüdlicher und gewissenhafter Arbeit im Dienst von Tausenden Frauen oder Familien in Not und zum Schutz des ungeborenen Lebens, ist Paul Zimer als Sekretär und Kassierer in den wohlverdienten Ruhestand getreten. Präsident André Grosbusch und Vizepräsidentin Marie-Josée Frank haben sein Ehrenamt gebührend gewürdigt. Nach der Wahl des neuen Vorstandes und einem angeregten Austausch haben sie die Mitglieder aufgerufen, für den Tag des Lebens am 2. Juni im Centre Culturel de Bonnevoie zu werben.

L1010440 small

 (Article du "Luxemburger Wort", Dienstag 06.02.2018)